Vivre en conscience




La conscience est un état d’être qui nous guide tout au long de notre vie. Elle est la flamme qui choisit notre corps physique dès la conception.


A chaque instant, cette conscience nous aide à faire nos choix plus ou moins importants, en total accord avec notre constitution, notre tempérament, notre culture, notre spiritualité.


Nous pouvons « Vivre en conscience » en étant pleinement ouvert à notre but, si tant est que nous soyons éveillés à sa connaissance, mais aussi que nous allions à son encontre lorsque nous vivons à travers la vision d’un Autre.


Chaque conscience est gérée par un chakra, au nombre de 7, ou du point de vue scientifique par les glandes endocrines.


« Vivre en conscience » c’est avoir ses Chakras, ses glandes endocrines en pleine santé.


1- La conscience collective / Chakra racine / Surrénales

L’état de conscience d’un individu passe par une conscience avant tout collective. C’est cette collectivité, par sa démographie, son habitat géographique, son environnement direct, sa culture, ses croyances, sa spiritualité, ses activités artistiques, qui entretient des égrégores philosophiques, socio-culturels et énergétiques.


Chaque collectivité est mise en turbulence lorsque la rencontre avec une ou plusieurs autres collectivités se fait: un premier choc des civilisations se met alors en marche, avec son lot de traumatismes à grande échelle et l’incarnation d’Âmes plus ou moins éveillées à une guérison de masse de ces collectivités.


La conscience d’un Être est donc en adéquation directe avec les habitudes familiales. Et il n’est pas rare de voir apparaître, au sein d’une famille qui a certaines habitudes de vie, des “moutons noirs” qui ont comme rôle de “déranger” ces habitudes pour éveiller un peu plus l’arbre familial: on parle de conscience familiale ou de psycho-généalogie.



2- La conscience innée / Chakra sacré / Gonades

Vous connaissez sûrement les capacités naturelles qu’ont les nouveaux nés lorsqu’ils sont parmi nous depuis quelques minutes : premiers cris, respiration, mobilité, réflexe de marche automatique…


Tout ceci ne paraît pas utile pour nous humains, mais c’est un fait : dans la nature, le nouveau-né pourrait développer ses capacités de consciences innées en très peu de temps, sûrement plus rapidement que des enfants enfermés entre quatre murs, emmitouflés dans des habits trop serrés.


Nous sommes nés à l’endroit, et au moment les plus “justes” pour nous. Notre vie est incarnée là où elle doit être, qu’importe ce qu’il s’est passé ou se passera dans notre existence, notre expérience de l’instant doit être ce qu’elle est.


Cette psycho-généalogie, cette conscience familiale, devient alors notre raison d’Être, ce qui nous guide toute notre vie : être le meilleur de la fratrie, gagner plus d’argent que les parents, avoir une plus grosse maison que le voisin…


L’Ego « challenge » son Âme continuellement, afin de l’éveiller à plus grand et au partage de connaissances, de façon à assurer la pérennité de l’espèce humaine.



3- La conscience alimentaire / Chakra solaire / Pancréas

Nous sommes des Êtres de chair. Le sentiment d’appartenance et de pouvoir nous habite depuis toujours. Nous nous sommes nourris de tout ce qui existe, à tous les âges de notre évolution, c’est ce qui fait notre physiologie actuelle.


Pour être en accord avec cette physiologie, nous nous devons d’avoir une alimentation qui soit en accord avec notre spiritualité. Il n’est donc aucunement conseillé une alimentation générique pour chacun, mais bien du sur-mesure, afin de coller avec nos cellules primaires.


Dans tous les cas, il est préférable de privilégier une alimentation "vivante", c'est à dire naturelle, crue et autant que possible locale, bannir autant que possible les produits transformés.


Ces produits, sont à consommer en dernier recours, si la faim est trop violente et qu'il n'y a pas d'autre choix.


Le jeûne intermittent doit être quotidien.


Grâce à la magie du corps, les aliments sains sont l'essence parfaite pour donner l'énergie satisfaisante pour tenir une journée au moins. C’est la réponse vibratoire de ces aliments qui construisent le corps, il est donc logique de se nourrir d’aliments à haute vibration.



4- La conscience d’appartenance / Chakra cœur / Thymus

Nous vivons dans un environnement social très évolué. C’est la première chose que nous apprenons dans notre vie : accepter l’autre.


De la première nourriture maternelle à notre dernier souffle, nous sommes accompagnés dans notre pas-sage par des parents, des aidants comme autant de Guides spirituels, d’éducateurs de santé, de professeurs, nous portons en chacun de nous l’Amour inconditionnel.


Cet Amour inconditionnel est la chose la plus simple et la plus belle à détenir, car elle est dans le cœur de notre cœur, cependant il faut toute une vie pour savoir l’apprivoiser.


Apprendre à s’aimer avant tout soi-même comme un être indispensable à la société, c’est apprendre à accepter notre système de fonctionnement interne à l’image de notre système.

Nous sommes un monde dans un monde.



5- La conscience créatrice / Chakra gorge / Thyroïde

Nous sommes dans l’ère de la communication. Je suis intimement persuadé que les « Guides » des grands inventeurs de ces derniers siècles ont été les instigateurs de l’éveil humain actuel.


Le matériel, l’Avoir fait partie intégrante de notre Ego, et il est tout à fait juste de pouvoir se servir de cette avancée technologique pour communiquer plus rapidement et plus facilement.


La communication est une conscience créative, une volonté de se faire voir ou entendre de façon à éveiller l’Être. Tous les arts sont une création humaine, initiés par le peuple, pour le peuple, afin de marquer sa présence à chaque époque de l’existence, comme un système constamment mis à jour.


Ces vibrations à hautes fréquences remplissent le savoir global dans le visible et l’invisible.



6- La conscience de l’intelligence / Chakra 3ème œil / Hypophyse

« Vous êtes dans votre corps incarné et vous agissez chaque jour, de façon à ce que votre véhicule puisse fonctionner pour vous amener là où vous devez être. ».


Une phrase qui me hante depuis ma tendre enfance, à laquelle je n’ai jamais trouvé réponse jusqu’à ce que je découvre un écrit sur l’économie de la connaissance.

Imaginez si toute la connaissance qui a existé sur Terre (et au-delà) était inscrite dans vos cellules depuis votre conception. Vous avez le vertige ?


Cette intelligence, il suffit de la réveiller par l’apprentis-sage. L’éducation nationale est un très bon exemple de ce savoir inscrit dans nos gênes : par une méthodologie bien menée par le corps enseignant, chacun de nous apprenons à écrire, à lire, à vivre en société, à nous perfectionner dans un ou plusieurs sujets. C’est cette économie de la connaissance qui est mis en œuvre, car dans chacun de nous le savoir est entretenu et développé.

Les intelligences familiale et culturelle sont l’état d’une passation quand elles sont vécues en toute conscience et bienveillance. Chacun de nous apprend de ce que nos proches ont bien voulu nous révéler à nous-même.


D’un point de vue spirituel, le ressenti, le partage, la perception sont des connaissances aussi vieilles que nos cellules, qui se transmettent d’abord par les 5 sens externes les plus connus (vue, ouïe, odorat, toucher, goût), les 4 sens internes qui sont moins connus (proprioception, équilibroception, thermoception, nociception) et un 10e sens qui est l’inception, bien plus subtil, qui nous fait voyager au commencement de l’Âme.



7- La conscience du Vivant / Chakra couronne / Epiphyse

Nous évoluons dans un environnement animal, végétal, minéral, gazeux. Nos cellules sont constituées de chacun de ces « mondes », ayant participé tout au long de notre création à des échanges inter-environnementaux et inter-espèces. Impossible pour nous de tenir longtemps sans les apports alimentaires qui puissent compléter nos enveloppes tissulaires. Impossible pour nous de ne pas avoir d’interactions avec ces mondes, ayant une réponse « vibratoire » qui nous nourrit chaque jour.


La balade en forêt pour se ressourcer, la baignade en mer pour se rafraîchir, caresser son animal de compagnie pour s’apaiser, sentir l’odeur de la confiture dans la cuisine de sa grand tante pour se souvenir… Autant d’actions gérées par la conscience d’Être et d’appartenance à un environnement qui nous ramènent à nos « Madeleines de Proust », à notre culture et simplement au fait d’exister à cet instant vécu en pleine conscience.


Alors comment faire perdurer cet environnement pour lequel nous avons autant d’intérêt, si nous n’en prenons pas soin ?


La conscience du Vivant, c’est ceci : se sentir et appartenir au Vivant.


S’alimenter, se vêtir, habiter, consommer de manière raisonnée et respectueuse du Vivant se doivent d’être ancrés dans nos réflexions, dans nos actions.


Sans ce Vivant, que sommes-nous ? Des Êtres de chimie ? Un virus ?


Le respect de l’environnement est indéniablement la base de tout.



23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout